Rechercher

Beltane - la Fête du 2

Dernière mise à jour : 1 mai

Dans la Roue de l'année, Beltane marque l'intersaison entre l'équinoxe du printemps et le solstice d'été. C'est la Fête du Soleil (Bel) - Père (Tan) car depuis le solstice d'hiver, la durée d'ensoleillement n'a cessé de croître dans notre hémisphère.


Cet accroissement entraîne au sein de la Nature une explosion de vitalité. C'est donc bien la Vie et ses dons qui sont célébrés lors de cette Fête, tandis que de l'autre côté de la Roue fait face Samhain...


Vie & Mort, dans le monde celtique, il s'agissait de l'axe médian de la Roue.


Mort qui engendre la vie, qui court vers sa mort, qui engendre la vie, qui... Et au-delà du cycle, quelque chose se perpétue sans discontinuité...


Dans le monde celtique encore, les unions étaient célébrées lors de cette Fête - du 2. Remarquons au passage que 9 mois plus tard, nous célébrons Imbolc, la Fête de la connaissance...


Symboliquement, Beltane poursuit le processus d'individuation initié au Printemps.


Souvenons-nous, il s'agissait dans un prim' temps - pour l'être en quête - de quitter le manoir maternel. Autrement dit, de débuter l'Aventure consistant à tracer son propre sillon, plutôt que suivre ceux de nos multiples conditionnements.


Imaginons qu'à notre naissance, nous soyons une petite graine - 0 - semée à la volée sur la Terre et que seule une seconde naissance - métaphysique celle-ci - nous fait germer - 1.


Combien de graines n'écloront pas ? pensant pourtant bien vivre, mais ne faisant que rêver sous terre, évoluer à l'air libre


A l'être qui ose vivre, vient donc le 2, petite pousse les pieds bien sur terre.


Et qu'est-ce le 2 que Beltane célèbre ? Ne serait-ce le miroir que nous offre la vie incarnée ? Le feedback qu'elle nous renvoie à chaque instant ?


Que fut l'acte premier de la naissance de la vie sur terre ? Créer une séparation... et la cellule fut. Et il y eut un intérieur et un extérieur. Cette séparation est ce qui permet à l'intérieur de se structurer et d'évoluer...


Il est étrange nous semble-t-il que la religion prône une fusion avec le Tout comme but ultime de sa voie. Nostalgie du manoir maternel ? Vers lequel l'on serait ramené par le Père qui plus est ?!


Même si dans la voie gnostique, la connaissance serait la récompense d'un tel périple (coucou l'Serpent !) il nous semble qu'ainsi, le processus d'individuation serait en quelque sorte avorté en fin de compte. Que la liberté visée serait manquée...


Et si nous osions lâcher la main de Papa après avoir quitter la maison de Maman ?


Chaque chose en son temps cependant petit scarabée, un peu d'humilité ne fait pas de mal pour commencer. La route est longue, infiniment longue... et partir avec un bon bagage n'est peut-être pas inutile !


Alors qu'est-ce que le 2 que Beltane célèbre ? Ne serait-ce l'immense présent que la matière nous offre, à nous esprit ? D'expérimenter le temps, d'observer linéairement une intention devenir une création ?


De pouvoir faire des erreurs ? et d'en recevoir concrètement les conséquences ? Ne serait-ce apprendre ?


Et puis dernière chose concernant le 2, puisque la tradition celtique y voyait le temps de célébrer les unions... Quelle étrangeté que la vie de couple... où avec le temps, l'autre devient soi à tel point qu'on se permet tout et n'importe quoi avec elle/lui. Qu'on ne se permettrait jamais "à l'extérieur"... comme si l'autre était devenu une part de soi...


Dur dur de maintenir la frontière hein ? de garder l'autre libre et d'être libre de l'autre. Et si cela passait et débutait par se séparer ?


106 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout